James Bond, l'espion qui aimait les montres (14026)

par Frédéric Liévain

« Le choix d'une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Savile Row. »
Ian Fleming, écrivain, ancien agent secret et créateur de James Bond


Même le plus séducteur des espions peut se révéler fidèle : depuis sa création par Ian Fleming en 1952, James Bond ne s'est presque jamais séparé de... sa montre. Bien plus que de luxueux accessoires, les montres ont véritablement façonné la «James Bond way of life ». Terriblement chics, classiques ou sportives, toujours surprenantes, émanations avant l'heure de la montre connectée. La Submariner de Rolex, la Digitale de Seiko ou encore la Seamaster d'Omega sont devenues des icônes pour les admirateurs de Bond et les amoureux des belles montres.
Elles incarnent un symbole masculin absolu, un partenaire d'aventures, mais aussi un style inimitable, un rapport intemporel à l'élégance et à son époque.
Dans les romans de Ian Fleming comme au cinéma, James Bond est, au sens propre, le vrai maître du temps.
Riche en anecdotes, ce beau livre publié en partenariat avec Royal Quartz, distributeur horloger haut de gamme, décrypte la fabuleuse rencontre entre les deux mythes contemporains que sont l'espion le plus célèbre du monde et sa précieuse montre.

Actuellement Expo temporaire sur les Montres James Bond à L'espace Horloger de la Vallée de Joux.
Vous pourrez aussi acheter le livre directement sur place dans notre librairie du musée.


176 Pages • ill. couleur • Format : 23 x 29 cm.
Prix : CHF 36.00 • € 32.00